Enlaces Institucionales
Portal de educación Directorio de Centros Recursos Educativos Calendario InfoEduc@
Reconocimientos
Certificacion CTIC Nivel 4 ¡Leo TIC!
Revista del centro » RELATOS EN FRANCÉS
Revista del centro
RELATOS EN FRANCÉS

¿Recuerdas aquellas historias que nos contaban nuestros mayores y que nos parecían escalofriantes? Aquí tienes alguna nacida de la mano de nuestros estudiantes.

Relatos nostálgicos   

 Le mystère de l’église  

   Quand j’étais petite, j’adorais aller passer mes vacances chez ma grand-mère qui habitait dans un village situé au sud de Palencia. Tous les soirs vers onze heures, ma grand-mère et ses voisines se réunissaient sur la place et assises sur un banc, elles commençaient à raconter des histoires incroyables qui, selon elles, étaient arrivées dans le village. J’écoutais  attentivement et j’essayais de les mémoriser. De toutes ces histoires ,la plus frappante et celle  que je n’oublierai jamais est l’histoire  que je vais vous raconter tout de suite.

   C’était le 13 octobre 1969, le ciel était nuageux dans les rues de Dueñas. Tout était en silence, sauf le bar << La Villa es Bella>>, où se trouvait un homme  au regard triste qui  ne faisait que boire.

   Deux heures plus tard, l’homme qui était déjà ivre, a demandé au propriétaire du bar s’il connaissait ce qui s’était  passée sur la place de ce village, il y a  dix ans. Le maître lui a dit que c’était  une histoire bizarre dont tout le monde  parlait. Il lui a  raconté qu’un jour de brouillard, une femme a disparu la nuit dans ce même lieu que personne n’a rien   su d’elle et qu’on ne l’a jamais revue . Les gens disaient que peut-être il s’agissait  d’un assassinat ou d’une disparition, parce qu’elle avait perdu  la tête.

   Tout à coup, l’homme est devenu pâle et comme il ne   se sentait pas bien, il a décidé de rentrer chez lui par un chemin qui se trouvait juste  à côté de la place. Il marchait lentement, l’air distrait, presque égaré  quand il a cru voir une femme aux cheveux blonds avec une chemise de nuit qui marchait vers l’église. Alors , il a  commencé à la suivre , et quand elle est entrée dans l’église, il est rentré aussi. Personne dans le village ne sait ce qui est arrivé mais cet homme a disparu et on ne l’a jamais retrouvé.

   Des cadavres brûlés

 

Je n’oublierai jamais les sensations que j’éprouvais quand les vacances de Noël arrivaient. Je dois avouer que j’exprimais une telle joie que tout mon corps frémissait. Vous vous demanderez pourquoi  et c’est très facile à expliquer. Quand les vacances de Noël approchaient, toute ma famille qui n’habitait pas  dans mon  village, venait chez moi. On était nombreux et autour de la cheminée, les plus âgés commençaient à raconter de vieilles  histoires arrivées à tariego ; les plus jeunes, écoutions bouche bée toutes ces magnifiques histoires. Je vais vous raconter ensuite celle que j’ai aimée  le plus.

Il était une fois  un homme qui  marchait  tranquillement près de la rivière  de Tariego quand  tout d’un coup il a  entendu des aboiements  et des cris.

L'homme s’est dirigé vers  l'endroit  d'où  venaient ces bruits, et  là il  a trouvé le corps d'un homme  allongé par terre alors il  a décidé d'appeler la police. Quand la police est arrivée le corps n'était plus là. La police a vu des taches de sang qui indiquaient que quelqu’un avait tiré d’une colline du village. Quand ils ont fini de fouiller  les lieux du crime, ils sont allés dans le village  chercher d'autres preuves ; sur le chemin, ils ont reconnu une empreinte de chien sanglant, alors ils ont suivi les empreintes qui emmenaient  jusqu'à l'église. Là, ils ont trouvé le chien aboyant à  la fenêtre, et quand il les a vus, il s’est enfui.

Quelques minutes plus tard , le chien est revenu et est entré dans l’église. Quand les  policiers étaient en train d’examiner le lieu, ils ont vu l’assassin  ouvrir une trappe  située sous une fenêtre mystérieuse ;  il y est entré avec le chien. Quand la police a regardé par la trappe, elle  a vu le meurtrier pendre  un corps.. Finalement la police pour pouvoir entrer , a mis une petite bombe pour détruire la fenêtre.

Une fois à l'intérieur, les policiers  ont vu plus de cadavres  brûlés .Ensuite ils ont attrapé le meurtrier en train de nettoyer l'arme, et ils l'ont arrêté.

Ce qu'ils n'ont pas trouvé c’ a été le chien ...

 

  La Malédiction  de la Basilique    

Un jour d´été, je me promenais devant la Basilique de San Juan de Baños, quand je me suis souvenu d´une histoire que mon grand-père m´avait  racontée il y a quelques semaines.

Voilà ce qu´il m´a raconté: Chaque fois que son ami entrait dans la Basilique, il arrivait un malheur dans le village (une mort, une disparition, un accident…)

Les gens du village lui reprochaient qu´il est gaffeur et qu´il était le coupable de tout ce qui se passait dans le village.. La seule personne qui lui parlait c´était mon grand-père, .

Un après-midi qu´il avait de l´orage, mon grand-père l´a rencontré  seul et triste assis  sur un banc de la place.

Alors, il lui a demandé pourquoi il était si triste et son ami lui a raconté ce qui lui arrivait . Tous les deux sont allés à la Basilique pour  vérifier si la malédiction était vraie. Quelle a été la surprise de mon grand-père quand le lendemain on a trouvé le maire du village mort.

À  côté de la Basilique  mon grand-père et son ami ont rencontré un moine qui leur a dit qu´ils devaient boire de  l´eau de la Fontaine s´ils voulaient  écarter le maléfice.

 

Ils ont fait ce que le moine leur avait dit et finalement tout est redevenu normal.

Les villageois lui ont pardonné et l´ont nommé le maire du village parce que maintenant dès qu´il entrait dans la Basilique, quelque chose de beau arrivait dans le village.

 

 
Enlaces Institucionales
Portal de educación Directorio de Centros Recursos Educativos Calendario InfoEduc@
Reconocimientos
Certificacion CTIC Nivel 4 ¡Leo TIC!